vendredi 5 juin 2015

Le problème de la société : "être dehors"

J'écoutais parler Isabelle Autissier, il y a quelques temps. Si mes souvenirs sont bons, elle disait que le navigateur était "dedans", comme le montagnard ou le "primitif". C'est-à-dire qu'il est au milieu des éléments, il est partie intégrante de la nature. Tous ses gestes comptent. Et il doit être vigilant. Or, la caractéristique de notre société est d'être "dehors", d'avoir l'impression que nous sommes isolés de la nature.

Je me demande si cette situation est durable. Elle nous incite à être irresponsables. A nous moquer des conséquences de nos actes. (Par exemple : tous ces détergents que nous expédions dans l'eau doivent bien nous revenir par un chemin ou un autre, non ?) Ce qui risque de nous causer quelques graves désagréments. L'erreur est humaine. Peut-être serait-il temps de ne plus persévérer ? Mais sans, pour autant, en revenir à l'âge de pierre ? En faisant évoluer habilement notre modèle de société ?