samedi 6 juin 2015

Petit traité de communication de changement

Il y a une dizaine d'années, j'ai été interpellé par une jeune diplômée d'HEC. Je témoignais de mon expérience du changement. Elle me reprochait de ne pas avoir dit la place fondamentale de la communication dans la réussite du changement. La question de la communication et du changement est une de mes immenses frustrations. Je suis surpris des stupidités que l'on peut dire à son sujet. 

Car, regardez autour de vous. Nos grands patrons ou gouvernants paient les meilleurs spécialistes de la communication de la terre. Et pourtant ils ratent systématiquement leurs changements. Et nous ne croyons pas un mot de ce qu'ils disent. Voilà qui aurait dû doucher les ardeurs missionnaires de notre HEC. 

En fait, la communication est effectivement essentielle dans la conduite du changement. Mais ce n'est pas celle que notre HEC a en tête. Ce n'est pas du blabla, de la tchatche ou de la pédagogie pour retardés mentaux. C'est un processus systémique. C'est la réalisation d'un acte critique qui libère les bonnes volontés et crée une dynamique de groupe. Car ce ne sont pas les mots qui parlent, mais les actes. Voilà ce que je vais expliquer en cinq billets