vendredi 10 juillet 2015

Acteur économique irrationnel

Les erreurs ont un mérite : elles font avancer la science. Nos gouvernants justifiaient leurs décisions par une théorie économique qui repose sur des bases fausses : la rationalité humaine. On vient de s'en rendre compte. Mais, curieusement, pas en faisant appel à d'autres sciences. Mais en partant du point de vue de l'économie, en le poussant à l'absurde. 

Ce que l'on découvre est que, à l'exception des autistes, nous avons une "théorie de l'esprit" : "la capacité de comprendre les intention des autres personnes". Cela a une conséquence inattendue : nous attribuons une intention à tout, y compris lorsqu'il ne peut y avoir intention. Soit parce que ce n'est pas humain, soit du fait de phénomènes de groupe ("le marché").

Par ailleurs, "les décisions les plus intéressantes sont fondées sur des valeurs, lors desquelles votre cerveau a sa propre monnaie unique qui vous permet de comparer des choses". Cependant, selon la façon dont les choses sont présentées, la décision peut ne pas être la même... 

(Cela vient d'une interview du Dr Benedetto De Martino, dans JOLIN, Lucy, Bubble vision, CAM, n°75.)