dimanche 26 juillet 2015

Cameron imite Tsipras

Après le Grexit, le Brexit. Comme M.Tsipras, M.Cameron annonce un référendum pour bientôt. Lui aussi pense qu'il va obtenir des concessions de l'Europe, qui ne veut pas le voir partir. Et il a avancé la date du référendum de 2017 à 2016, pour augmenter l'anxiété de survie de l'Europe et ne pas être gêné par les élections allemandes et françaises. 

Une question qui est rarement posée est : quelles conséquences pourraient avoir ces concessions ? En particulier, pour le petit peuple européen.

Quelles sont ses chances de réussite ? Apparemment élevées. L'Allemagne est un fan de l'Angleterre, et la France pense que Mme Le Pen profiterait d'un Brexit

Il reste que M.Cameron serait un négociateur plus maladroit que ses prédécesseurs. En effet, il est peu à l'aise avec les autres Européens. Et que Mme Merkel, qui semble le seul dirigeant de l'UE ayant un comportement responsable, a une vision de l'intérêt collectif européen. Sainte Angela, priez pour nous ?