mercredi 22 juillet 2015

Camus incompris

Pourquoi Camus ne s'est-il pas exprimé clairement ? Ce qu'il dit est que l'Occident est victime d'un mal : la croyance que l'absolu est réalisable. Or, cela conduit aux pires atrocités. L'antidote, c'est la nature et le peuple, l'amour de la vie et la mesure en toutes choses. (Billet précédent.)

Voilà qui aurait pu être une plate-forme de revendication formidable. En effet, on peut multiplier les preuves des conséquences de notre comportement. Quant à la seconde partie de sa thèse, elle nous brosse dans le sens du poil. C'est un extraordinaire message d'espoir. 

Ce qui est surprenant est que l'on a pris Camus pour un spécialiste de l'absurde, alors qu'il est tout le contraire. L'absurde, au fond, n'est qu'une excuse pour mépriser l'autre et ce qui compte pour lui. C'est une philosophie de gosse de riche, qui casse les jouets du pauvre. Tout le contraire de l'esprit d'un Camus fier de ses origines populaire. 

Surtout, pourquoi les philosophes ne s'expriment-ils pas plus clairement ? Parce qu'ils sont victimes de leur formation, qui les a conditionnés pour produire des raisonnements pseudo-scientifiques ? En tout cas, il est possible que, si l'élite intellectuelle française ne s'était pas méprise sur Camus, il ne serait pas devenu un auteur de best sellers, et personne n'en parlerait plus. Pour dynamiter la société, il faut en respecter scrupuleusement les règles ?