mercredi 8 juillet 2015

Grèce : changement contrôlé ?

Nouveauté dans la crise grecque. On envisage maintenant une "séparation à l'amiable". L'UE aiderait la Grèce à sortir de l'euro, en limitant les dommages. 

C'est une bonne nouvelle. Ce que disent mes livres est que la conduite du changement doit être un processus contrôlé. Mais je me suis heurté à un mur d'incompréhension : nous pensons que le changement est une décision. Une fois prise, le changement ne peut que réussir. J'étais découragé.

Que faut-il pour contrôler le changement ? Avant tout, un mécanisme qui permette de corriger le tir lorsqu'il s'écarte de ce qui était prévu. Il faut donc un système de mesure, et un autre de réaction rapide. Tout ceci doit être "correctement dimensionné" pour être efficace. Pour pouvoir mesurer, il faut un objectif. Par exemple, du côté de la zone euro, il est possible que ce soit les taux d'emprunt des Etats. Si c'est le cas, le système de contrôle doit réagir efficacement dès que ces taux menacent de s'élever. 

Y a-t-il un mécanisme de ce type dans le projet européen ? Je n'en sais rien. Ce qui veut peut-être dire que cette idée est plus une manœuvre de négociation (nous n'avons pas peur de votre départ) qu'une stratégie bien ferme.