dimanche 19 juillet 2015

La science émergente des réseaux

Une science des réseaux émergerait-elle ? Sa raison d'être serait qu'Internet présenterait un risque systémique...

Internet sous-tend de plus en plus d'autres réseaux, par exemple les réseaux électriques. Ils jouent un rôle grandissant dans le fonctionnement de l'humanité. Or, les scientifiques semblent découvrir qu'ils ont des comportements inattendus. Ils pourraient subir des "transitions de phase" qui les rendraient hyperconnectés. Alors ils pourraient s'effondrer comme un seul homme. Et ce pas forcément par malveillance.

Ai-je compris l'article dont je tire ces considérations ?... Je retiens deux idées :
  1. Conformément à ce que dit la théorie de la complexité, c'est le comportement local qui fait les caractéristiques globales du système : si l'on change les règles d'interconnexion, le réseau ne se développe pas anarchiquement, mais de manière homogène. Par ailleurs, il connaîtra l'hyperconnexion d'un seul coup. ("percolation explosive"). J'imagine qu'ainsi on peut contrôler son développement, et l'arrêter à temps. 
  2. Le mieux serait l'ennemi du bien. Il faut tolérer des légers dysfonctionnements, une non optimisation du réseau, de façon à éviter qu'il devienne hyperconnecté et fragile. 
Voilà qui peut avoir beaucoup d'applications. Exemples :
  • Militaire : le jeu est probablement d'éviter que les réseaux de son camp ne soient hyperconnectés, et, au contraire, pousser le réseau adverse à l'hyperconnexion. 
  • Médical : prévenir les épidémies. 
  • Changement. Il semble qu'il y ait ici une façon de mener un changement social. Il retisserait un réseau, plutôt qu'il n'utiliserait ses caractéristiques existantes pour le faire évoluer.
(à creuser.)