samedi 11 juillet 2015

Le changement vu de Cambridge

Port Moresby parliament building front, by Steve Shattuck.jpg
"Port Moresby parliament building front, by Steve Shattuck"
by 
Steve Shattuck from Canberra, Australia - Shattuck_11266.
Licensed under 
CC BY 2.0 via Wikimedia Commons.

Étrange. Alors que le gouvernement décrète le changement, qu'il y a des experts du changement partout, l'université de Cambridge s'interroge sur la question. Comment se fait-il que les choses changent brutalement ? Mystère. Il existe des mécanismes qui font que le changement est brutal et imprévisible. Interview de 5 spécialistes, de différentes disciplines. 

Le plus inquiétant est "le biochimiste". Les bactéries "sentent" si elles sont en force ou non. Dès qu'elles ont une masse critique, leur comportement d'individuel devient collectif. Et le système immunitaire de la proie est submergé sans avoir vu arriver l'attaque. 

Le plus amusant est probablement l'anthropologue. Du jour au lendemain, une ethnie de Papouasie-Nouvelle Guinée a abandonné sa religion pour le protestantisme, et a transformé sa population en pasteurs. Ce qui lui a permis de conserver la position sociale dominante qu'elle avait toujours eue. 

Le psychologue parle du rôle déterminant des leaders d'opinion. Le sociologue explique que nous n'avons pas de croyance bien chevillée au corps. "Quand la marée change, c'est parce que les gens ont trouvé un moyen d'expliquer le changement d'une façon qui transforme et convainc, à peu près". L'historien montre le rôle du doute. Dès qu'il parvient à se répandre, le changement n'est pas loin.

Il se trouve aussi que "de récentes recherches ont montré qu'une zone du cerveau (...) régit particulièrement fortement à l'influence sociale et joue donc un rôle critique dans notre capacité et notre désir de conformité".

(Taylor Whiffen, Peter, The turning tide, CAM, n°75.)