samedi 18 juillet 2015

Le client est roi

En termes de gestion de l'entreprise deux théories semblent s'affronter : il faut ubériser l'employé ou, au contraire, tout vient de lui. Or, jadis, c'était le client qui était roi. 

Cela voulait dire que lorsqu'une entreprise n'allait pas, elle cherchait à mieux faire son travail, par à réduire ses coûts ou à attendre l'étincelle divine de ses employés. (Bien entendu, ils jouent un rôle capital pour détecter les mouvements du marché, et aider à en tirer parti.) Et cela est aussi vrai pour l'Etat. Si ses services ne vont pas, c'est parce qu'ils ne servent plus correctement le citoyen. 

Pourquoi l'avons-nous oublié ? Parce que l'entreprise est dirigée par des énarques, et pas des entrepreneurs ? Et parce que l'Etat, qui prétend se calquer sur l'entreprise, ne fait qu'imiter des fonctionnaires ?

(Ce n'est pas mieux ailleurs, où ce sont les MBA, autre forme d'énarques, qui commandent.)