vendredi 24 juillet 2015

Légitimité du Conseil constitutionnel

Loi sur le renseignement. Le gouvernement saisit le Conseil Constitutionnel, qui lui donne raison.

Vue de loin, cette loi ne semble pas conforme à ce qui a fait l'esprit de la République depuis 1789. Se faire surveiller est-il un "droit de l'homme" ? A-t-on démontré l'efficacité du flicage Internet dans la lutte contre quoi que ce soit ? Et quid de ses effets pervers ? 

Non seulement le gouvernement refuse le débat démocratique, mais, en plus, il l'étouffe par l'argument d'autorité du Conseil Constitutionnel. Jeu dangereux. Car, ce faisant il sape l'autorité du dit Conseil. A la solde de qui est-il ?, est-on en droit de se demander.

PS. Un article du Point sur ce sujet. Il semble dire que les raisons de la loi seraient économiques. Et que les USA, pionniers de ce type de mesures, en seraient revenus. La France aurait-elle une fois encore une guerre de retard ?