dimanche 26 juillet 2015

Représentation collective et changement

La "représentation collective" est la grande découverte de l'économie. C'est la "capacité à imputer des croyances et des représentations à des entités", comme "le marché", par exemple. (Voir aussi, ici.)

C'est ainsi que tout trader peut penser que l'euro doit grimper, mais être convaincu que "le marché" en a décidé autrement, et donc agir en fonction. Ce qui produit une prédiction auto-réalisatrice. 

Le phénomène me semble lié au changement. J'ai observé que le changement se fait lorsque chauqe membre d'un groupe découvre que "les autres" (entité collective souvent malveillante !), contrairement à ce qu'il croyait, pensent comme lui.

Ce qui m'a fait m'interroger :
  1. Votons nous en fonction de nos choix, ou en fonction de celui "des autres" ? (Pas forcément pour faire comme eux, mais pour obtenir ce que nous voulons, compte-tenu de leur choix ?)
  2. Tout le travail des lobbys, n'est-il pas de nous faire croire que "les autres" pensent quelque-chose ? 
  3. Ce phénomène de croyance collective n'est-il pas amplifié par l'individualisme, "l'économie de marché", qui fait que l'influence de la société et son influence est réduite... ? Le marché aurait-il l'effet inverse de celui qu'annoncent ses théoriciens : loin de créer les conditions de la liberté individuelle, il encouragerait le panurgisme ? 
(1 ou / et 2 expliqueraient-ils le fait que les sondages annoncent, partout en Europe, la victoire d'un extrémisme qui ne se manifeste pas le jour du vote ?)