mardi 25 août 2015

Art et changement

Et si une société qui réussit était une œuvre d’art ? Ce que dit Boni de Castellane de la Tradition m’a rappelé les idées des anciens Chinois et d’Hannah Arendt.

Cela expliquerait peut-être pourquoi la notion de culture a une telle importance pour la gauche. Et si elle voulait nous prouver que l’histoire s’est arrêtée ? Mais est-ce le cas ? L’esthétique de banlieue et de shopping malls de notre société est-elle belle ? La bibliothèque Mitterrand ? Le « spectacle vivant » ?...  Mon travail sur le changement vient de ce que la plupart des choses que nous faisons « ne marchent pas » : société dysfonctionnelle, donc ?

Cependant, est-ce le chaos pour autant ? Et si ce qui ne marchait pas n’était pas fondamental, mais superficiel ? Et si les grands principes de notre société avaient changé sans que nous sachions encore encore les utiliser ? (A l'image d'un conducteur ordinaire à qui l'on donne une F1.)

Et si nous étions à la veille d’une nouvelle ère, d’une nouvelle œuvre d’art ?