lundi 24 août 2015

Du déclin de la noblesse

Chateaubriand, Tocqueville, Boni de Castellane et Clint Eastwood auraient-ils quelque-chose en commun ?

Les trois premiers ont voulu montrer à la démocratie nouvelle, l’utilité de la noblesse. Les films du quatrième montrent que le plouc américain n’est pas un facho. Leur point commun, peut-être, est qu’ils utilisent les valeurs de l’adversaire pour se justifier. Ce faisant, ils les acceptent. Ce qui pourrait être le début de la défaite. Avec, si le cas de Boni de Castellane est général, la conséquence qu’accepter les valeurs adverses c’est faire leur jeu. Donc tirer contre son camp.

Un autre exemple de ce phénomène semble être celui de l’Eglise lors des Lumières. A partir du moment où elle a cherché à utiliser la raison pour se justifier, elle ne pouvait que perdre.

Leçon à garder en mémoire ?