dimanche 30 août 2015

La Haine de Günther Anders

Günther Anders parle de la haine, et c'est inquiétant.

Dans la guerre moderne, on ne voit plus l'ennemi. Le soldat n'a plus besoin de haine pour se battre. Il devient un travailleur ordinaire. Quand Günter Anders écrit, il pense à la bombe atomique. Mais c'est encore plus juste aujourd'hui, si l'on considère la façon dont les USA modernes font la guerre. C'est, en quelque sorte, une opération médicale, pour le bien de l'humanité. Elle est menée par des drones, opérés par des employés de bureau.

Et pourtant, la haine n'est pas obsolète. Car nous avons besoin de haïr pour nous affirmer, ou même pour être. Alors, on nous invente des objets de haine... 

(ANDERS, Günther, La haine, Rivages poche, 2009.)