dimanche 2 août 2015

L'aide doit-elle être sollicitée ?

Une psychologue me répète régulièrement qu'il ne faut pas donner une aide non sollicitée. Mon défaut est de trop aider. C'est comme cela que je m'épuise. 

A-t-elle raison ? Récemment, ayant eu des problèmes de santé, j'ai été surpris par la quantité de conseils que l'on m'a donnés. Probablement des conseils pertinents, mais particulièrement mal venus pour la plupart car ils ne faisaient souvent qu'accentuer mes problèmes. Notamment en m'affirmant l'incompétence de la médecine, alors que je n'avais clairement pas la force physique de courir les hôpitaux. D'autant qu'ils étaient un rien agressif, et que je n'avais franchement pas besoin de stress supplémentaire. 

Cependant, lorsque je vois à quel point mon aide tend à être facilement acceptée, je pense qu'il y en a plusieurs sortes. La mauvaise est dirigiste, un brin totalitaire. La bonne est assistance à personne en danger. Elle est fondée sur l'empathie. Il y a des moments où l'on a besoin d'un peu d'amitié. Et l'amitié, ça ne se sollicite pas.