vendredi 11 septembre 2015

Droite et gauche : même combat ?

Pourquoi la pensée de gauche rejoint-elle celle de droite ? Mystérieux. En effet, à chaque fois, cela semble un hasard. La conséquence de principes totalement différents. Mais autant de hasards qui aboutissent au même résultat, est-ce un hasard ? L'exemple de l'immigration. La droite et la gauche sont d'accord : l'immigration, c'est bien, ça ne se discute pas. 

L'argument de droite : l'immigration est bonne pour l'économie. Le marché fonctionnant sur la loi de l'offre et de la demande, et s'alignant sur "la marge", une main d'oeuvre immigrée, quasi gratuite, conduit à une réduction de la masse salariale. A long terme c'est bien pour tout le monde. Promis, juré, craché. Pour la gauche, l'immigré c'est la même chose qu'un Rom ou qu'un homosexuel : une minorité. Et il est bien de défendre la minorité. Parce que toute minorité est opprimée. 

Point commun de ces deux mouvements ? L'idée que la majorité, le peuple, est le mal. Son contraire : une élite. Elle "crée la valeur" selon les théories américaines, ou elle distingue, depuis Platon, les "idées", autrement dit le bien.

Cela peut paraître une pauvre pensée. A tort. Flaubert et Tocqueville avaient peur de la dictature de la masse, eux-aussi. Rien de neuf. Décidément, "l'humanisme", est bien la question du moment.