samedi 12 septembre 2015

Gauche de principe

France Culture et la position de la gauche concernant les réfugiés : nous devons les accueillir car la France a un principe : le droit d'asile. Et, en plus, cela divise la droite qui, elle, n'arrive pas à se mettre d'accord sur la question. Chouette ? 

Attention, danger ? Où sont les principes de gauche lorsqu'il s'agit de droit du travail ? Y aurait-il des principes pour les étrangers, mais pas pour les Français, remarquerait un nationaliste ? 

Mais ce n'est pas cela qui me frappe. C'est le parallèle avec ce que dit H.Arendt d'Eichmann. Eichmann confondait "penser" et trouver des "pensées ailées", c'est à dire de belles phrases, qui rendaient heureux lorsqu'on les prononçait. Ainsi au moment de se faire pendre, il déclare qu'il est un "incroyant" (un courant à la mode en Allemagne, selon lequel il n'y avait pas d'au-delà) et, dans la foulée, que lui et ses bourreaux "se retrouveront". En écoutant les débats de France Culture, je me demande si toute la pensée de gauche ne se ramène pas à chercher ce type de "pensée ailée", de principe d'autorité.

(Ce qui est paradoxal pour un mouvement qui est bâti sur le rejet de l'autorité.)