vendredi 25 septembre 2015

Le cabinet de conseil : de l'adhocratie à la bureaucratie

Le conseil s'est transformé. Il y a 30 ans, le consultant était un grenadier voltigeur. Il était parachuté seul, et sans moyens dans la jungle : l'entreprise à transformer. L'éventuel problème à résoudre n'était même pas bien posé. On pensait : il est ingénieur, donc intelligent, donc il saura faire. Les cabinets de conseil étaient des "adhocraties" : l'initiative était la première des attentes que l'on avait vis-à-vis de l'employé. 

Aujourd'hui, les cabinets sont des bureaucraties. Ils sont dirigés par des vendeurs. Ils commercialisent des procédures, mises en oeuvre par de la chair à canon, dont les prix sont négociés avec hargne. C'est le volume de juniors à petite marge qui fait gagner beaucoup d'argent. Les cabinets de conseil sont donc énormes. 

(Phénomène mondial. Et peut-être pas propre au conseil. Le développement de logiciel a fait de même. Au départ les ingénieurs étaient des divas qui regardaient leur management de haut : la gestion des hommes, c'était pour les ratés, ou les usés. Maintenant le développeur est un rouage muet.
Peut-être faut-il voir là une évolution sociale. Hier il était prestigieux de réaliser. Aujourd'hui on veut être "chef".)