lundi 21 septembre 2015

M.Macron et les fonctionnaires

M.Macron s'en prend aux fonctionnaires. Cela se comprend. Qu'est-ce qui justifie encore que certaines professions soient protégées ? Et comment se fait-il par exemple, que leur retraite n'entre pas dans le calcul de l'impôt sur la fortune, alors qu'elle est garantie ? Et qu'un calcul d'actualisation classique montre qu'elle atteint facilement le million d'euros. D'ailleurs, l'inflexibilité de la fonction publique ne force-t-elle pas le reste du pays à la flexibilité ? Et si le travail précaire, la PME sous-traitante.. c'était, en grande partie, de son fait ? 

Je lis ce raisonnement depuis des années dans les journaux anglo-saxons. C'est étrange qu'il paraisse une nouveauté chez nous. Malheureusement, cette justice est justice en trompe l'oeil. Car il y a des gens qui seront toujours protégés : les riches. Et ces riches doivent rarement leur argent à leur mérite. Mais pltôt à leur naissance, à leur mariage, à leur arrivisme, au hasard... Démolir le statut des fonctionnaires, c'est vouloir la misère pour tous, pour enrichir un peu plus les riches. Car eux sont au dessus de la justice. Notre problème est : comment remettre en piste ceux qui ne sont pas fonctionnaires.