dimanche 25 octobre 2015

Comment fabriquer un conflit : l'Angola

La guerre civile qu'a connue l'Angola aurait été fabriquée. D'ordinaire une communauté s'oppose à une autre. Pas ici. Après le départ des Portugais, les deux factions qui les ont combattus s'affrontent. Et, elles vont créer, par la terreur, les conditions qui vont faire que le peuple, jusque-là indifférent, va s'entre-déchirer. 
For most, therefore, the war began not for a cause, but as a reality that was imposed upon people. Many of Pearce’s interviewees described their lives under UNITA and the MPLA as if they had been “owned” by the warring factions. “People lost the notion of being independent,” one interviewee told him. “People became possessions.” (L'article.)
Cela fera des centaines de milliers de morts. Dans l'indifférence générale. Une des factions a gagné. Mais la nature de son emprise sur la société n'a pas changé. 

La décolonisation a été un des changements les plus ratés qui soient. Peut-être serait-il temps de se demander pourquoi ?