mercredi 14 octobre 2015

Crise européenne : des joueurs mais pas d'équipe ?

Un universitaire disait récemment que l'Allemagne était le mauvais génie de l'Europe. C'est aussi ce que pensent depuis longtemps les économistes étrangers. Mais, je ne suis pas sûr qu'il n'y ait pas une cause plus profonde aux difficultés de l'Europe. 

Ce qui caractérise l'Allemagne, c'est qu'elle n'en fait qu'à sa tête. Puis qu'elle nous impose ses décisions. Cela a commencé par sa réunification, faite dans des conditions irréalistes. Puis il y a eu les réformes Schröder, qui avantagent brutalement son industrie. Puis Mme Merkel décide de supprimer ses centrales nucléaire, alors que nos réseaux électriques sont dépendants les uns des autres. Puis elle se met à accueillir les réfugiés syriens à bras ouverts, avant de revenir sur son offre... C'est d'ailleurs curieux. On dit qu'elle est hyper prudente, qu'elle a adopté l'attitude du conducteur dans le brouillard alors que, au contraire, elle prend des décisions totalement irréfléchies. 

L'Allemagne n'a rien d'un joueur d'équipe. Mais, pourquoi ne le lui dit-on pas ? Je me demande si ce n'est pas la faute de la France. Mme Merkel veut que nous fassions bloc avec elle. Et elle tient M.Hollande par ses déficits, qu'elle lui permet de ne pas rembourser. (La réélection de M.Hollande tient à sa capacité à dépenser. Système clientéliste oblige.) Dans ces conditions, qui peut la critiquer, alors que les deux principales puissances du continent font bloc ? 

C'est parce que la zone euro n'est pas une équipe qu'elle est en crise ?