mardi 20 octobre 2015

Danger : expert

highly regarded experts are routinely shown to be no better than novices at making judgements. (Lettre d'information de l'Université de Cambridge.)
Ne croyez pas les experts. Ils sont victimes de biais cognitifs. Il faut leur faire subir ce que l'on fait subir à toute autre source de données. C'est ce que dit une étude. 

(Pour ma part, il me semble que l'on ne croit pas l'expert pour la justesse de sa parole, mais parce que cela arrange la société que nous le croyions. Il appartient à un rite social. Le fait que l'on n'ait plus foi en la "parole d'expert" résulterait-il d'une transformation sociétale ? Refus de l'autorité ?)