lundi 19 octobre 2015

Serrons la main du président ?

Un représentant CGT ne serre pas la main du président. Ce n'est pas bien. Voilà ce que disait un auditeur de France Inter, ce matin, au secrétaire général de ce syndicat. 

Faut, il serrer mécaniquement la main d'un président, eu égard à sa fonction ? me suis-je demandé. Fallait-il mécaniquement serrer la main du chancelier Hitler, par exemple ? La gauche des années 60, aurait-elle mécaniquement serré la main de De Gaulle ? Si l'on fait l'hypothèse que l'homme a un "libre arbitre", aucun acte ne peut être mécanique.