mardi 3 novembre 2015

Est-ce l'homme, ou la société, qui pense ?

En lisant Bergson, j'ai d'abord pensé à Proust, puis aux impressionnistes. J'ai appris ensuite que Bergson était parent de Proust et ami des impressionnistes. Puis je me suis dit qu'il faisait de la phénoménologie (analyse de nos perceptions), alors que je croyais que c'était la prérogative des Allemands. Puis, encore, que sa pensée était une réaction aux prétentions d'une science et d'une technique, triomphantes à l'époque, qui voulaient refaire l'homme à leur image. Enfin, j'ai lu qu'il était ami de William James, le père du pragmatisme américain. 

Et si Bergson n'avait été que la nuance française d'un courant qui a parcouru le monde : une réaction à une forme de progrès mal compris ? De l'influence de l'état de la société sur la pensée individuelle ?