mardi 29 décembre 2015

2015 : désintégration

Un mot de 2015 a été "intégration". Et si c'était ce qui expliquait pourquoi parler d'immigration fait le succès des "populismes" européens ? L'identité de la France est associée à l'immigration, par conséquent l'immigration ne crée pas systématiquement de crise. Ce qui a changé, c'est que les moyens traditionnels d'intégration (l'école et l'entreprise) ne fonctionnent plus. La haine de l'Europe, n'aurait-elle pas la même cause ? Elle serait perçue comme une force de désintégration sociale ? 

Luc Ferry disait quelque-chose de similaire à l'émission Soft Power de France Culture. Il pensait que la (re) "régulation" était désormais la question critique de notre temps. 

Les doctrines de nos partis politiques de gauche ou de droite sont, depuis un demi siècle, la "libéralisation". Les dits partis vont-ils poursuivre dans la même voie ? Vont-ils se transformer ? Le peuvent-ils ?...

(De l'immigration et du modèle français : Le creuset français de Gérard Noiriel.)