lundi 28 décembre 2015

Faut-il croire les théories du complot ?

La systémique est une science du changement. Du coup, ce blog voit des systèmes, donc des complots, partout. Le complot, c'est l'intention de nuire. Or, ce blog constate aussi que l'on peut changer du tout au tout. Pas cohérent ! 

Des aspirations, pas des intentions ?
Tentative d'explication. Ce qui nous pousse, ce sont nos "aspirations". Ces aspirations s'expriment dans nos comportements. Mais l'aspiration ne produit pas seule le comportement. L'influence des circonstances a son mot à dire. Exemple : supposons que vous désiriez une société bien organisée. Et que vous constatiez sa "désintégration". Alors, vous pouvez également trouver votre bonheur dans le repli, nationaliste régionaliste ou autre, ou, au contraire, dans le "progrès", élan international.

C'est probablement ce qui s'est passé en 40. Pétain : le repli frileux ; les Trente glorieuses, le progrès universel. Même chose en Allemagne ou au Japon : du nationalisme agressif à l'internationalisme altruiste. Idem aux USA. Le New deal, c'est le passage du capitalisme sans complexes à l'Etat social.

Ne pas déduire les "intentions" du comportement, recette de conduite du changement ? 

(Plus frappant ? "Les racines intellectuelles du IIIème Reich" n'avaient pas grand chose à voir avec la pensée d'Hitler. Elle parut à certains comme un compromis acceptable, bien que triste, c'est tout.)