mardi 8 décembre 2015

FN et élections régionales

Pour une fois les sondages ont marché. Ce qui dit peut-être que le FN repose maintenant sur du solide. Là où il n'y a pas eu de changement : il semble que ce soit, encore une fois, plus l'opposition qui ait été sanctionnée que le gouvernement. 

Où cela nous mène-t-il ? La situation a tout d'un blocage systémique. 

J'ai jeté un bref coup d’œil aux réseaux sociaux. J'ai vu une caricature de moutons envisageant de voter pour le loup, afin de faire réfléchir le berger et un tweet de Jean Quatremer disant qu'il y avait "30% de fachos en France". Voilà la façon dont le Français considère le Français : soit comme un facho, soit comme un mouton, de préférence les deux ? Quant au berger, va-t-il vouloir entendre un mouton facho, ou lui donner ce qu'il paraît demander : un loup ? En outre, n'est-il pas une illusion de croire que la sanction fait réfléchir le politique ? Un homme politique est un survivant, du fait même de la sélection naturelle qui l'a porté au pouvoir. Plus il est en difficulté, plus il s'accroche ?

Un tel cercle vicieux peut-il avoir un terme ? Si un des partis de gouvernement, ému par ses revers électoraux, remplace son leader par quelqu'un qui ne considère pas les Français comme des moutons fachos ?