mercredi 9 décembre 2015

FN révélateur d'un besoin de changement ?

France Culture s'interroge sur les raisons des succès électoraux du FN. Voici comment je modélise ce que j'entends :

Thème
Le problème
La solution FN
Autre solution
Intégration
Société en jachère, désœuvrée, no future, guerre de tous contre tous, d'où constitution de communautés en conflit.
Rejet Islam / immigration
Une société « normale », où chacun a une place, un rôle, un emploi... (La mission de l’Education Nationale était traditionnellement d’assurer cette intégration.)
Europe
Impose le modèle social ci-dessus, qui cause le désordre. Impose l’intérêt de lobbys.
Rejet de l’Europe
Utiliser l’Europe pour promouvoir les intérêts de ses constituants.

C’est un rejet du « libéralisme » entendu au sens de « laisser-faire ». Définition de gauche : la société opprime l’individu, elle ne doit plus rien lui imposer. Définition de droite : chacun pour soi, logique du marché qui veut la concurrence.

C’est aussi une inversion du mouvement du changement. Après avoir été imposé du haut vers le bas, le bas veut se faire entendre.

La transition est périlleuse. En effet le haut, « les intérêts spéciaux », risque de prendre peur. Or, il a un formidable pouvoir de nuisance.
  • Les forces de la pensée (intellectuels, presse) diabolisent tout ce qui ne dit pas comme elles, faisant ainsi le jeu des extrêmes en empêchant la recherche de politiques durables. 
  • La finance est internationale, et elle abat les contrevenants.  
Mais tout ce monde n’est pas idiot. Il peut comprendre, comme il l’a déjà fait par le passé, qu’il vaut mieux lâcher un peu, voire ce qui n'a aucune valeur pour lui, que tout perdre, en jouant à l’apprenti sorcier.