mardi 29 décembre 2015

Les réseaux sociaux ou le côté obscur de la Force ?

Saviez-vous que Linkedin se réservait le droit d'informer qui bon lui semble de ce que vous publiez sur son site ? Voici ce que j'apprends en lisant le dernier livre d'Hervé Kabla. Un algorithme s'occuperait de dire qui va être intéressé par vos idées. 

Facebook ne publie pas les tableaux représentant des femmes dévêtues et les algorithmes de recherche de Google ressortissent à une sombre tambouille. Étrange comme on peut se tromper. Il y a quelques années Christian Huitema écrivait "Et Dieu créa l'Internet". On y lisait qu'Internet, c'était la fin du monopole. Or, c'est exactement le contraire qui s'est passé. Le jeu des réseaux sociaux est de nous enfermer dans des mondes clos, patrouillés par des machines, où ne s'appliquent pas les règles de la démocratie. Star Wars était-il prémonitoire ? Les réseaux sociaux ou le côté obscur de la Force ? 

Les médias traditionnels n'ont aucune raison de se réjouir. Car, il y a belle lurette qu'ils ne nous informent plus de rien. Ils nous disent ce qu'ils jugent être le bien. C'est d'ailleurs de là que peut venir leur rédemption. S'ils parviennent à redevenir des lieux de débat, ils n'auront plus à craindre l'Empire Internet.