mardi 1 décembre 2015

Marine Le Pen et Jean-Paul Delevoye

Ce que je te reproche est de ne rien me demander, aurait dit Jacques Chirac à Jean-Paul Delevoye. Ce matin France Culture faisait de cet homme un portrait flatteur. Un politicien honnête, et abandonné de tous. 

Au même moment, cette même radio disait que la Voix du Nord et le patronat menaient campagne contre Madame Le Pen. Le patronat local serait inquiet de l'image que Madame Le Pen donnerait à la Région. (Mais si son action profite à l'entreprise, il révisera son jugement ?)

Serait-il opportun que nos partis de gouvernement s'interrogent ? Pourquoi coulent-ils les politiciens compétents mais pas ceux qu'ils affirment ne pas l'être ?