lundi 25 janvier 2016

Bullshit marketing

Dans un tableau de Jeanne Bordeau, on voit le mot "bullshit marketing". Cela m'a frappé parce que j'avais entendu ce même mot le matin. Si je comprends bien, ce serait le pendant rustique de "l'ubérisation" de Maurice Lévy. Bullshit marketing, c'est le "digital" comme poudre aux yeux, miroir aux alouettes pour consommateur crédule (une tautologie) ; une mode inventée par des hommes de marketing sans scrupules (une tautologie) ; une bulle spéculative, comme les précédentes. 

Pas d'accord. Le numérique est le média des jeunes générations, et celles-ci sont le monde de demain. Quel que soit l'angle que l'on prend, on ne peut pas ignorer cette réalité. Si le numérique est "bullshit", c'est parce que l'on n'a pas trouvé le moyen d'en faire un usage intelligent, ne serait-ce que pour comprendre les aspirations de ces nouvelles générations. C'est toujours ce qui arrive lorsque des charlatans s'emparent d'une innovation.