jeudi 14 janvier 2016

Digital native : fumisterie ?

Le "digital native" est notre salut. On nous le serine. Mais qu'est-ce que c'est que ce machin ? 

J'ai travaillé avec des tas d'étudiants, pardon, des "digital natives", eh bien je peux vous dire qu'ils sont loin de m'épater par leurs exploits numériques. Mon mot de passe ne marche plus ! Est-ce que vous cherchez à vous connecter avec le compte associé au dit mot de passe ? Silence gêné. Un de mes anciens collègues, qui, lui, est demeuré informaticien, me disait la même chose. Ses enfants utilisent très mal les outils informatiques quels qu'ils soient. Ils en font un usage superficiel. Les nouvelles générations n'ont aucune méthode. Cela nous promet une baisse de productivité massive. 

En revanche ma mère fait un usage épatant d'Internet. Elle y a trouvé son intérêt. 

Et si on nous parlait de "digital native" parce que ces mots sonnent bien, et qu'ils nous donnent envie de croire ce que l'on nous dit et qui est dans l'intérêt de celui qui les emploie ? Et si l'on arrêtait de nous prendre pour des imbéciles ? 

(Là où le digital native est sans égal, c'est dans la pratique du jeu vidéo. Et si c'était pour cela qu'on l'appelle "digital native" : né avec des doigts mais pas de cerveau ?)