samedi 2 janvier 2016

Peut-on juger sans débat ?

J'entends dire que 70%, voire 94%, des Français sont en faveur de la déchéance de nationalité pour les terroristes. Sans arrêt on nous explique que les "Français pensent que...", suivent les résultats d'un sondage. Mais peut-on juger à chaud, sans être informé ? Pourquoi les procès prennent-ils des mois, après une instruction qui a pu durer des années ? Pourquoi les magistrats professionnels écoutent-ils des avocats avant de prendre une décision ?...

Depuis quelques décennies, on s'est habitué à penser que l'on devait savoir instinctivement ce qui était bien et mal. Eh bien non, ce n'est pas si simple. Le bien et le mal ne préexistent pas au jugement. C'est le jugement qui les crée. La société se forge à coups de jugements. Elle exprime ainsi ce qu'elle veut être demain, et qu'elle ne voulait peut être pas être hier. Ce qui manque dans ce pays, c'est le débat.