lundi 4 janvier 2016

Pour le retour de la rigueur

En science il y a un tribunal des idées. Je regrette que cela ne soit plus le cas dans la société. Les économistes ou les penseurs peuvent défendre les idées les plus farfelues, les porter au pouvoir, produire des désastres, il n'est pas possible de le dire, ou, simplement, d'en débattre. La rigueur intellectuelle a sombré corps et âme. 

Peut-être que, pour pouvoir juger ce type d'idées, il faudrait amnistier ceux qui les ont portées ? J'ai entendu Antoine Garapon dire quelque chose de ce type, concernant les crimes contre l'humanité et les crimes financiers.