vendredi 12 février 2016

Ayrault arrive

Fabius part, Ayrault arrive. J'entendais dire que c'était le choix de la raison :
  • C'est un ancien premier ministre, comme M.Fabius, cela montre que la France considère les relations internationales comme de première importance. 
  • Il a enseigné l'allemand dans le secondaire, c'est important pour Mme Merkel. Or, la stratégie de la France, dans les prochains mois, c'est l'Europe. 
  • C'est peut-être aussi un copain du président, et un bon soldat, ce qui est certainement utile à l'approche des présidentielles. (Peut-être aussi est-ce une sucette accordée à quelqu'un qui s'est fait débarquer de son poste peu élégamment ?)
 Mais il n'a pas le réseau international de M.Fabius, disait-on aussi. Ni la stature qui convient au poste ? Des considérations tactiques ont-elles prévalu sur l'intérêt général ?