mardi 12 avril 2016

Ethique du lavage de cerveau

Et si la manipulation avait une justification éthique ? C'est une idée qui vient à l'esprit en lisant l'opinion des capitalistes (principalement anglo-saxons). Elle est rationalisée (plutôt que causée, je crois) par une forme de protestantisme : le bon est celui qui survit. Autrement dit, la fin justifie les moyens. Et le plus efficace de ces moyens, c'est le lavage de cerveau. Dans la lutte pour la sélection naturelle, l'âme lavable doit disparaître. D'ailleurs, Platon ne leur donne-t-il pas raison ? Il n'y a que l'élite qui puisse avoir accès à la raison. Le peuple est stupide. Il faut lui raconter des fadaises. Donc, si vous croyez à des fadaises, c'est que vous êtes inférieur. CQFD.

Et le procédé se voit. Le "capitaliste" n'utilise que bien rarement ce qu'il nous vend. Il rêve de nature, d'artisanat, pas de progrès. Pour lui le "progrès" est un argument de vente ? Il n'y a que les gogos pour y croire ?

(On "découvre" que les procédés de récolte du gaz de schiste produiraient des tremblements de terre. Vraiment ?)