mercredi 27 avril 2016

Le changement comme phénomène

J'ai fini par comprendre que mon travail avait une originalité. J'étudie le changement comme un "phénomène", au sens phénoménologie de la philosophie. C'est à dire que je considère qu'il y a des choses qui ne changent pas dans le changement. Et c'est cela qui m'intéresse. 

Pour cela je m'appuie sur les travaux de gens qui ont décrit ce phénomène, mais sans le faire exprès, me semble-t-il. Par exemple Watzlawick et la systémique, ou von Bertalanffy. Ce dernier fait une observation capitale : il y a hiérarchie de systèmes, mais ceux-ci semblent obéir à de mêmes lois. C'est pourquoi la théorie du changement de phase de la physique semble s'appliquer aux groupes humains, comme le dit Kurt Lewin.