vendredi 15 avril 2016

Le rendement décroissant du progrès

L'homme se vante de ses prouesses technologiques. Pourtant, si l'on compare son efficacité et celle de la nature, on constate un gaspillage colossal, me disait un ami. Par exemple, un oiseau de douze grammes peut faire un voyage de deux mille cinq cent kilomètres, sans escale.

Théorie des rendements décroissants ? Notre mode de développement est-il en fin de vie ? Les limites à la croissance ? L'homme est-il capable de changer ?