mardi 26 avril 2016

Réconciliation au Canada

Les Canadiens se réconcilient avec leurs aborigènes. Dans les années 50, ils ont voulu les assimiler de force. Pour cela les enfants étaient retirés de leurs familles. Absorption forcée des valeurs dominantes. Résultat : dépression et alcoolisme. Aujourd'hui, le gouvernement Trudeau veut réparer ces mauvais traitements. Voici ce que disait une émission de France Culture.

Curieusement, cette histoire ressemble à ce que m'ont raconté mes parents. Ils étaient corréziens et ont subi une assimilation musclée. Tous les deux ont souffert, mon père des mauvaises conditions de vie, ma mère d'être une mauvaise élève que l'on traitait comme un sous-être. Mais, contrairement aux Indiens du Canada, cette assimilation était voulue par leurs parents. C'était le progrès. C'était un projet collectif.

Le problème indien est peut être là. C'est méritant de reconnaître que les Indiens ont été victimes de "génocide", comme le disait l'émission, mais vont-ils prospérer dans notre monde ? Dans des réserves, comme aux USA ? Ils seront encore alcoolique mais, au moins, ils parleront la langue de leurs pères ? Et si cette "réconciliation" n'était là que pour donner bonne conscience à ceux dont elle ne menace plus les intérêts ?