dimanche 22 mai 2016

Big Data = Big frustration

Il semble qu’il y ait une énorme attente déçue vis-à-vis du Big Data. Big Data = frustration.

1) Algorithmes impossibles à comprendre, masse de données, data scientists. Pour le moment, Big Data c’est une complexité qui ne donne rien d’utile.
2) La logique actuelle du marché est le test, pas l’engagement massif que prônent les vendeurs de solutions et les gourous du management. Et le test ne donne pas grand-chose. (Voir, par exemple, ici.)  

Or, ce que l’on attend de Big Data, c’est la résolution des problèmes critiques de l’entreprise. Le fait 1) qu’elle n’arrive pas à se transformer (performance) ; 2) pire, que ses processus clés, « ordinaires » ont de plus en plus de mal à fonctionner correctement. (Ce qui marchait ne marche plus.) Frustration x 2.

Que faudrait-il pour sauver Big Data ? "Turn data into insights" disent les Anglo-saxons. Il faudrait des algorithmes qui sortent des idées.