mardi 3 mai 2016

Gauche antisémite ?

Lundi matin, j'entendais parler d'un scandale qui secouait la gauche anglaise. On en accusait une partie d'antisémitisme. Cela venait de ce qu'un de ses membres avait dit, si j'ai bien compris, qu'il suffirait de rattacher Israël aux USA pour mettre un terme aux conflits du Moyen Orient. 

Il est curieux qu'une telle affirmation suscite une telle réaction. En effet, cela fait longtemps que j'entends de telles blagues sur cette question ("Pourquoi Israël n'est-il pas le cinquante et unième état américain ? Parce qu'il n'aurait que deux sénateurs, alors qu'il en a cent"), sans que personne ne s'en émeuve. D'ailleurs la gauche me semblait avoir pris fait et cause pour les Palestiniens, minorité opprimée, contre les Israéliens.  Personne ne le lui a reproché.

Cela me semble illustrer ce que disent les spécialistes de la com anglo-saxons (ce que l'on pourrait appeler le "théorème de Goebels") : regarder ce qui colle au mur : lancer des rumeurs pour voir celles qui rencontrent un écho. 

(La rumeur étant irrationnelle, elle prend, comme ici, par surprise l'esprit rationnel. Il est étonnant que l'on n'ait pas essayé de modéliser la société comme un instrument de musique, avec ses fréquences propres, incompréhensibles par la raison.)