samedi 21 mai 2016

Le gouvernement s'enfonce

M.Macron expliquait avant hier qu'il n'était pas possible d'encadrer le salaire des patrons, contrairement aux propos de MM.Hollande et Valls. 

En fait, ces propos étaient une manoeuvre politique, ai-je cru comprendre. Après les lois sur la déchéance de nationalité et sur la flexibilité du travail, qui ont divisé la gauche, il fallait une mesure qui la rassemble... Le gouvernement a donc recours à une forme de populisme. Ce qui était déjà le cas avec la déchéance de nationalité. 

Comme quoi, il semble que les manœuvres hasardeuses aient de bonnes chances de produire un cercle vicieux. J'ai noté souvent que lorsque l'on croyait prendre une décision particulièrement intelligente, on déclenchait une catastrophe. 

(Un des anciens exemples de cela est Périclès et la guerre du Péloponnèse : il adopte une stratégie qui ne peut que réussir, et qui va aboutir à la destruction d'Athènes. Hybris disait-on à l'époque.)