jeudi 5 mai 2016

Les origines du mal français ? (mondial ?)

Dans les années 80, Michel Crozier a écrit "Le mal américain". La société américaine était en crise. Michel Crozier expliquait qu'elle venait de se heurter aux limites d'un monde qu'elle croyait infini. En écoutant les gens avec qui je travaille, je me suis demandé si ce n'était ce qui nous arrive en ce moment. 

Un consultant en management me disait qu'à de rares exceptions près (GAFA, en gros), les entreprises étaient prises entre des contraintes contradictoires. Il me disait aussi que les techniques de management qui n'ont pas évolué depuis le lean des années 80, sont à bout de souffle. 

Mais, c'est là que je me suis demandé s'il n'y avait pas un problème plus large, un homme de communication a fait exactement la même analyse en ce qui concerne l'individu. Aujourd'hui, une grosse partie de la société aurait du mal à s'en sortir. D'où la tentation de récupérer un peu d'argent grâce à la location de son appartement (Airbnb) et autre partage de voiture. 

Serions-nous dans une société qui étouffe ? Faut-il, comme le disait Michel Crozier, apprendre à vivre dans un monde clos ?