vendredi 6 mai 2016

Paris : piéton malaimé

Pas de véhicule à moteur sur les Champs Elysées, entends-je dire. Il paraîtrait aussi que 60% des Parisiens n'auraient pas de voiture. Et je découvre qu'il existe une sorte de parti des piétons. 

J'ai l'impression qu'il est malaimé. Et que son problème n'est pas une question de Champs. Moi qui marche beaucoup, je ne cesse de zigzaguer. Crottes de chien (qui ont leur film), commerces qui s'étendent presque jusqu'à la rue, travaux qui s'arrogent tous les droits, voitures mal garées et cyclistes qui passent au feu rouge. 

La chaussée française est le terrain de rencontre de trois forces. La roue d'une part. Elle se divise en deux factions ennemies :  avec moteur (voiture, scooter, moto) et sans moteur (cycliste, roller...). De l'autre, le piéton, majorité sans voix manifestement méprisée par les élus.