vendredi 6 mai 2016

Pourquoi mourir ?

Y a-t-il un mécanisme qui provoque la mort ? question que je me pose depuis longtemps. Le chercheur avec qui je me suis entretenu sur Alzheimer apporte une réponse : toxine. La vie crée des sous-produits qui l'asphyxient. 

C'est un phénomène qui a été décrit par la sociologie : la société consomme le principe qui est à l'origine de sa vie. Exemple type : « Les capitalistes nous vendront la corde avec laquelle nous les pendrons », aurait dit Lénine.

En fait, ce n'est pas aussi simple que cela. Ce mécanisme de destruction est, peut-être, créatif. L'organisme est obligé de se transformer pour survivre à la toxine. Cette toxine ne serait donc pas toxique, à proprement parler. L'origine de la mort est ailleurs ? Peut-être recevons-nous une énergie finie qui se dissipe à chaque changement ? Le fameux "élan vital", sorte de "big bang". Combat pour rien ? A moins que ce qu'il produit, soit transmis à notre écosystème ? L'homme, par exemple, fait avancer la société, et il lui communique les enseignements de son expérience. C'est la société, voire l'univers, qui prolonge la vie de l'homme ?