jeudi 5 mai 2016

SNCF : retardé, retardé, annulé

Après plus de trente ans, je reviens dans la banlieue de mon enfance. Ce qui me frappe ? La SNCF. Jadis il allait de soi que les trains arrivent à l'heure. Ce n'est plus le cas. "Retardé" indique le panneau d'affichage. Et même, aujourd'hui : "retardé, retardé, annulé". C'est comme si ce que l'on appelait "le progrès" reculait à pas de géant.
Cause ? Un ami me disait que la SNCF était aux prises avec des contraintes contradictoires. Je me suis demandé si ce n'est pas, en premier, la politique TGV dispendieuse, qui l'a mise sur la paille. Décidément nos hommes politiques feraient bien de balayer devant leur porte avant de penser à nous réformer ?