jeudi 19 mai 2016

Wagon ivre

Mon retour en banlieue m'a fait découvrir l'état surprenant de la SNCF. Chaque jour les alertes transilien me parlent de nouveaux motifs de retard. "Panne d'alimentation électrique", "des personnes sur les voies", "barrière enfoncée", et, le favori : "le train n'a pas réussi à se former" (retard ou suppression). Et l'on me dit que c'est bien mieux que par le passé, car le matériel roulant a été renouvelé, et ne tombe plus en panne comme le précédent.

Et aujourd'hui, c'est la grève. Il y avait bien des horaires. Mais ils ne sont pas respectés. Le train annoncé est supprimé. Le prochain est dans une heure... Cela donne une curieuse impression d'anarchie. Qui commande dans cette entreprise ?