jeudi 9 juin 2016

De SFR à Orange

Mon passage en banlieue a été fatal à SFR. On n'arrivait plus à me joindre. Cela coupait sans cesse. Ce qui m'a fait passer a l'action a été un coup de fil calamiteux. Un premier contact avec un nouveau client. En quatre épisodes de quelques secondes je n'ai pas pu mieux faire que de prendre un rendez-vous. Action commerciale la plus efficace de ma carrière, certes. Mais, comme disent les jeunes, "j'ai eu la honte de ma vie". 

Le changement a du bon. Je croyais être devenu sourd. Eh bien non. J'entends maintenant bien mieux qu'avant ce que l'on me dit. Et je peux utiliser Internet dans le métro. C'est très important pour moi : c'est là que je travaille entre deux rendez-vous. 

Du coup, je me suis interrogé sur les raisons de la transformation de ce que l'on affirmait être le meilleur réseau de France. Et si M.Drahi avait eu les yeux plus gros que le ventre ? On lui a donné les moyens d'acheter beaucoup d'entreprises. Maintenant, il se retrouve endetté et sans moyens de les faire fonctionner correctement ? Alors il s'est engagé, comme beaucoup d'autres investisseurs avant lui, dans une folle course poursuite, en espérant ne pas être rattrapé par la police ?