dimanche 12 juin 2016

La logique du Français

Je suis debout dans le métro, du côté banquette. Station. Je m'efface pour laisser passer le flot qui sort. Mais le flot reflue. La porte du quai ne s'est pas ouverte. Je dois m'effacer de nouveau. J'entends une remarque sournoise sur le fait que je gêne le passage. Mais c'est idiot. Je ne pouvais pas prévoir que la porte serait fermée. En outre, je ne peux pas faire beaucoup plus que ce que je fais. 

Je me suis demandé d'où venait autant de méchanceté. Une hypothèse. Nous ne voyons plus guère que notre intérêt, et tout ce qui le gène nous paraît injuste.