dimanche 5 juin 2016

La morale nuit à la santé

La société substitue sa vision du monde à la réalité. Par exemple, elle nous dit qu'il y a quelque-chose qui s'appelle "l'amour", que c'est ce qui existe, en particulier entre les membres d'une famille. En réalité que cela soit une loi de la nature est sans importance : la société veut créer un monde idéal. Une éthique. Ce qui est louable.

Mais, si l'on sait jouer avec les apparences, on peut,  au nom de l'amour, détruire impunément celui que l'on dit aimer. Et avec l'assentiment enthousiaste de la société. Voici ce que je retiens de l'étude du harcèlement. Il en est ainsi de toute loi sociale : plus vous y croyez, plus vous êtes facile à manipuler. Et plus, d'ailleurs, cela encourage le développement de comportements "pervers".

Notre société est construite sur la raison, et cela provoque l'énantiodromie. Nous obtenons le contraire de nos bons sentiments. 

Peut-être faudrait-il renoncer à l'illusion qu'il est possible de nous imposer un comportement ?